Logo2 v5

Noël Forno (1920-2002)

Noël FornoNoël-Maurice-Louis naît à Hyères le 30 juin 1920, fils de Célestin Forno, qui finira directeur de l'agence toulonnaise de la Société Générale, et de Marthe Comte. Il est ordonné prêtre pour le diocèse de Fréjus et Toulon le 10 avril 1943. Après quelques années de ministère, il reprend des études à Rome (de 1949 à 1951), puis est nommé à la tête de la paroisse de Draguignan. L’abbé Forno est fait chanoine honoraire en août 1960. La petite histoire dit que, dans la perspective du remplacement de Mgr Rupp, le curé de Draguignan avait été repéré par le palais en vue d’une nomination à l’évêché de Monaco, mais quand celle-ci arriva tardivement, elle désigna bien l’archiprêtre de la préfecture du Var, mais celui-ci était devenu entre-temps l’abbé Raymond Abelé : en effet, le chanoine Forno avait été transféré d'abord à la paroisse de l'Immaculéee Conception, à Toulon puis dans sa paroisse natale de Hyères en 1970 ! Egalement vicaire épiscopal depuis cette date, il est chargé de la zone côtière. En 1974, il est promu chanoine titulaire de la cathédrale puis est élu doyen du chapitre le 7 octobre 1994. Il avait été nommé vicaire général en 1983 pour succéder à Mgr Compans. Le chanoine Forno était membre de l’Académie du Var depuis 1992. A son tour élevé à la prélature romaine, Mgr Forno meurt à La Garde le 24 février 2002. On lui doit nombre de monographies historiques ; avec sa compétence canonique (qui lui valut un temps d'être aussi vice-official), il a également collaboré à la publication du Petit guide du nouveau code de droit canonique, de Roger Paralieu, publié aux éditions Tardy en 1983. Mgr Forno était chevalier de l’ordre national du Mérite et chevalier de l’ordre du Saint-Sépulcre.