Logo2 v5

Sainte Roseline, vierge

Sainte Roseline, viergeFille aînée d'Arnaud de Villeneuve et Sybille de Sabran, Roseline naît au Château des Arcs le 27 janvier 1263. Très vite l'enfant fait preuve d'une grande bonté : elle distribue sans compter des réserves du Château aux pauvres du castrum malgré l'interdiction de son père. Un jour il la surprend le tablier rempli de pain, quand Roseline, confuse, montre ce qu'elle cache, une brassée de roses s'échappe du tablier. C'est le "Miracle des Roses". Au contact de sa tante Jeanne, Prieure du monastère de la Celle-Roubaud, Roseline souhaite devenir chartreuse, son père qui lui destine un beau mariage cède aux vœux de sa fille. Elle devint novice en 1278 à Saint-André de Ramières puis à la Chartreuse de Bertaud où elle est admise à la profession religieuse le jour de Noël 1280. En 1285, elle entre à l’abbaye de La Celle Roubaud des Arcs où elle succède à sa tante comme prieure en 1300. Elle restera prieure jusqu’en 1328 date à laquelle elle demande à redevenir simple religieuse. Elle meurt le 17 janvier 1329. Exhumée cinq ans après sa mort son corps est retrouvé intact et ses yeux sont aussi vifs et brillants que si elle était en vie. Le miracle de la conservation des yeux de sainte Roseline sera constaté sur ordre du roi en 1660 par le médecin personnel de Louis XIV, Antoine Vallot, qui, croyant à une supercherie, creva l'œil gauche, la prunelle se troubla instantanément, les yeux étaient bien naturels. Mis dans une châsse le corps de sainte Roseline ne sera embaumé qu'en 1894, près de six siècles après sa mort.