Logo2 v5

Raymond Dachon O.Er.s.A. (13 novembre 1364 - transféré à Pamiers le 6 juin 1371)


image011Armes : de gueules à deux léopards d’or, l’un sur l’autre

 

image012Originaire de Belpech*, au diocèse de Mirepoix, maître en théologie, religieux de l’ordre de Saint-Augustin, Raymond Dachon (ou Daconis, d’Achin, d’Accone) est nommé évêque de Toulon par Innocent VI le 18 juin 1361, soit six jours après la mort du cardinal Guillaume Court, neveu de Benoît XII, originaire de la même bourgade de Belpech et qui avait pu veiller à son avancement. De Belpech encore où l’on voit encore sa tombe, est originaire Jean de Cojordan, trésorier de Benoît XII, évêque d’Avignon (1336-1349) nommé ensuite à Mirepoix où il meurt en 1364.
Urbain V transfère Raymond Dachon à Fréjus le 13 novembre 1364, dix jours après la disparition de Guillaume de Roffiac.
Le 28 février suivant il obtient un délai pour régler les 700 florins dont son Eglise est taxée auprès de la Chambre apostolique.
Raymond Dachon était confesseur et sacriste du pape de 1352 à 1370. C’est au confesseur, toujours choisi parmi les ordres mendiants, qu’est confiée aussi la bibliothèque pontificale. Se sont succédés à ce poste Pierre de Besse et Pierre Geoffroi avant lui. Ainsi Raymond Dachon est-il chargé par Urbain V de procéder à un récolement d’ensemble image013de la bibliothèque en vue du transfert à Rome sous la direction du cardinal Philippe de Cabassole et, à ce titre, il accompagne Urbain V lors de sa tentative de retour dans la Ville éternelle en 1367, c’est là qu’il assiste à la profession de foi de l’empereur Jean Paléologue. Il revient à Avignon probablement avec le pape en septembre 1370 pour l’assister à sa mort le 19 décembre suivant.
Grégoire XI, tout en le conservant dans ses fonctions auprès de lui, le transfère à l’évêché de Pamiers le 6 juin 1371 ; il accompagnera encore le second et définitif retour à Rome opéré par Grégoire XI en 1376. Grégoire XI y meurt le 27 mars 1378 et Raymond Dachon assiste à la tristement fameuse élection d’Urbain VI en avril 1378 : la lettre d’un ambassadeur au roi de Castille rapporte comment Raymond Dachon fut le seul étranger au Sacré Collège à demeurer dans la chapelle où fut signifiée son élection à Barthélémy Prignano : les cardinaux appelèrent le pape élu (qui n’était pas cardinal) en secret, ayant fait sortir tout le monde de la chapelle, dans laquelle pourtant était demeuré un évêque de l’ordre de Saint-Augustin, confesseur et compagnon du pape Grégoire.
Raymond Dachon reviendra ensuite en France avec Clément VII et mourra à Avignon avant le 28 février 1380.
Un service anniversaire était célébré pour lui à Fréjus chaque 28 août.
* l’abbé Constantin le fait naître à Puyricard, près d’Aix dans la monographie qu’il consacre à ce village en 1890, suivant en cela le peu fiable Pierre Louvet sj dans son Abrégé de l’histoire de Provence (Aix, Tetrode, 1676).