Logo2 v5

Georges Galli (1902-1982)Georges Galli

Georges-Henri-Nicolas Galli naît le 22 novembre 1902 à Aix-les-Bains. Son père, Dominique-Bernard-Louis Galli, est italien, né à Vezza (province de Novara) et installé en France comme employé de commerce, époux de Marie Versari qui exerce la profession de modiste ; l’un et l’autre vivent dans une certaine aisance et peuvent offrir à Georges de bonnes études au lycée Masséna de Nice puis à l'institut Lavoisier, qu’il achève à la faculté de droit à Paris où il devient avocat pour la firme Goldwyn-Mayer.Film Georges Galli Georges Galli Un jour, un ami lui propose de faire de la figuration dans une prise de vue aux studios du Film d'Art à Neuilly, ce qui est le début d'une belle aventure : il est remarqué par Julien Duvivier et Nadal qui en feront un acteur ; ce seront ensuite les tournages de Le Bouif errant en 1925, La nuit est à nous et Yellow Stocking en 1928,  The broken melody et Un soir au Cocktail’s Bar en 1929 ; mais c’est surtout le rôle principal qu’il tient en 1926 dans l’Homme à l’Hispano qui le propulsera au rang de star : il devient l’un des acteurs convoités de l’époque.

Mais après avoir ressenti un appel à l'occasion de la messe du 15 août 1929, il disparaît à Noël en laissant un mot : "Je pars pour une autre vie. Je vous écrirai plus tard. Oubliez-moi, je tâcherai d'être un autre." Il abandonne la carrière cinématographique et entre au séminaire en Belgique, pour devenir prêtre en 1937. Georges Galli à SanaryIl prêcha au début de l'Occupation à Notre-Dame de Paris où allaient l'écouter Arletty, Mary Marquet et Cécile Sorel. Il gagne le diocèse de Fréjus où il est nommé vicaire à Saint-Flavien (Toulon) de 1942 à 1944, il est vicaire à Sanary-sur-Mer en juillet 1947. Le chanoine Cathala lui résigne sa charge tout en restant auprès de lui (il mourra accidentellement l'année suivante), c'est ainsi que l'abbé Galli devient curé de Sanary le 23 février 1950. En 1955, il se lance dans la construction d’une "Cité de la jeunesse" destinée à accueillir les activités sportives, culturelles et religieuses importantes de la ville : MgPortrait Georges Gallir Gaudel vient bénir la première pierre le 8 mai 1957 et Maurice Herzog, Haut Commissaire à la Jeunesse vient inaugurer le 28 juin 1959 la première "Cité de la Jeunesse" de France ; elle accueillera dans les années 60 Johny Halliday, Enrico Macias, Claude François, Jacques Brel, etc. ; en 1977 le bon curé fera don de cet espace à la municipalité à condition que les messes des Rameaux, de Pâques et de Noël puissent encore y être célébrées ; le bâtiment deviendra à sa mort le « Théâtre Galli ». En 1963, il fait exécuter d'importants travaux à l'église paroissiale Saint-Nazaire. C’est en septembre de cette année que Mgr Barthe le nomme chanoine honoraire de sa cathédrale ; en 1970 il est fait chevalier de la Légion d’honneur et en 1976 il devient chanoine titulaire. Le chanoine Galli meurt le 3 juillet 1982 à Marseille. Il est inhumé à Sanary après des obsèques célébrées dans la Cité de la Jeunesse.

 

 

 

 


 

Prochaine réunion du chapitre

 mardi 23 janvier 2018

17h30 rencontre à la sacristie

18h Vêpres à la cathédrale

18h30 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon