Logo2 v5

Un homme nommé Joseph

Un homme nommé Joseph

Le mystérieux personnage de saint Joseph est d’une discrétion absolue dans les Évangiles. C’est cette sainteté du silence et de la « pudeur » que scrute Mgr Rey, au fil des dix-sept méditations, délivrées à l’occasion de ses pèlerinages à Cotignac où le « gardien de la Sainte Famille, chaste époux de la Vierge, père adoptif de l’Enfant-Jésus » apparut en 1660 à un jeune berger, Gaspard Ricard. Au fil des pages sont ainsi abordées les questions de la paternité, de la virilité mais aussi de l’obéissance et de la transmission. Dans ce livre paru en juin 2018, l’évêque propose des pistes aux pères, grands-pères et éducateurs, mais aussi des clés spirituelles aux jeunes qui se préparent au mariage et sont appelés à fonder une famille.

Les dernières promotions

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2017

Le mercredi 26 avril 2017, Mgr Rey a installé deux nouveaux chanoines honoraires qui ont reçu à cette occasion les insignes de leur nouvelle fonction dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.        

Lire la suite

 

2016

Le 19 mars 2016, Mgr Rey a nommé cinq nouveaux chanoines, trois chanoines titulaires et deux honoraires, qui furent installés le 23 juin suivant dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.            

Lire la suite

Les publications

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2d

 

Morale, histoire, théologie, spiritualité, les chanoines continuent d’apporter leur contribution à la vie du diocèse également par leur recherche et leurs travaux intellectuels.

On trouvera dans cette rubrique quelques références aux publications qui ont vu le jour ces dernières années, même si la liste n’est pas exhaustive.

 

Voir la liste

Louis Bernard (1834-1897)

Louis BernardLouis Bernard naît à Saint-Tropez le 5 juin 1834, fils d’André, capitaine marin, et de Jeronima Morello (originaire de Finale Marina). Sa vocation sacerdotale s’impose très tôt à lui : il entre au petit séminaire de Brignoles et poursuit ses études au grand séminaire de Fréjus. Les ayant achevées encore jeune, il est d’abord sollicité pour enseigner au petit séminaire puis, ordonné prêtre, est envoyé à Callas puis à Antibes comme vicaire et enfin à Hyères, où il passera dix-huit années durant lesquelles il pourra développer un ministère fécond de guide spirituel, et sera reconnu comme un orateur de bon aloi. En 1882, il est nommé curé de Saint-Raphaël. Voyant que la vieille église San Rafeu ne pouvait plus accueillir les habitants du village dont le nombre s’était considérablement augmenté, il confia la construction d’un nouveau lieu de culte à l’architecte lyonnais Pierre Aublé. Construite en majeure partie avec du grès rose de l’Estérel, la nouvelle église dédiée à Notre-Dame des Victoires, dont la première pierre fut posée le 11 décembre 1883 par Mgr Forcade, archevêque d’Aix, en présence de Mgr Terris, fut bénite le 14 avril 1888 par Mgr Oury. L’abbé Bernard qui n’avait profité tant pour l’édification que pour l’ornementation de l’église d’aucun financement ni de l’état ni de la ville réussit à réunir les fonds nécessaires. Il reçut la mozette de chanoine honoraire de Fréjus deux jours avant la bénédiction de la nouvelle église, le 12 avril 1888 : "ayant été à la peine, il convient que vous soyez à l'honneur" lui écrit ce jour Mgr Oury. En 1890, il est nommé curé de Hyères et s’engage avec enthousiasme dans cette paroisse qu’il retrouvait avec plaisir : il y restaure l’église et en refait le pavage, répare aussi le sanctuaire Notre-Dame de Consolation, invite des prédicateurs de renom et fait donner une mission. Ce labeur est rapidement interrompu par des soucis de santé qui le contraindront à une inactivité qui lui sera extrêmement douloureuse. Au printemps 1897, il offre de se démettre, ce que l’évêque n’agrée pas, mais obtient d’aller se reposer dans son pays natal. Le 25 août, il y accueille encore deux de ses vicaires venus lui transmettre les vœux des Hyérois, il reçoit les derniers sacrements le 27 et s’éteint le lendemain, 28 août 1897, à Saint-Tropez.

 

Prochaine réunion du chapitre

 mercredi 3 octobre 2018

17h00 rencontre à la sacristie

17h30 Vêpres à la cathédrale

18h00 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon