Logo2 v5

Fortuné-Louis-Casimir Broquier (1853-1933)

Fortuné-Louis-Casimir Broquier naît à Gonfaron le 19 janvier 1853. Après de brillantes études secondaires, il entra au Grand Séminaire et fut ordonné prêtre. D’abord aumônier des Sœurs de Sainte-Marthe, à Cuers, il est nommé vicaire à Saint-Louis, de Toulon. Quelque peu timide et scrupuleux, il était accessible et extrêmement doux de caractère, avec une finesse d’esprit et une habileté de parole, jamais banale, qui l’y firent apprécier. Il avait à peine quarante ans quand on lui confia la grosse paroisse du Muy, et très vite celle, plus importante encore, d’Aups où il succédait à des curés de grande notoriété. C’est là que l’orage de la Séparation vint atteindre sa nature émotive. Il demanda à se retirer à Cuers dans une retraite prématurée mais laborieuse tout de même : il y reçut la charge de réviser les Conférences diocésaines annuelles où ses qualités de théologien sûr, doté d’une plume distinguée purent donner leur mesure. Il lui fut demandé, en outre, d’être défenseur du lien dans les causes matrimoniales traitées par l’Officialité diocésaine. Il assurait encore l’aumônerie des Sœurs de l’Espérance, à Toulon. Sur la fin surtout sous l’hermine de chanoine qu’il reçut en 1927, il donnait parfois l’idée d’un égaré au XXème siècle : tout respirait en lui le parfum de l’antique Eglise de France. Inquiet à l’approche de la mort, il s’y prépara saintement cependant, et s’éteint à Toulon le 11 décembre 1933. Il fut inhumé à Gonfaron.

Prochaine réunion du chapitre

 mardi 23 janvier 2018

17h30 rencontre à la sacristie

18h Vêpres à la cathédrale

18h30 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon