Logo2 v5

André-César de Montgrand (1732-1797)

Né à La Napoule le 16 mai 1732, baptisé par le curé, Dominique Châtelet, André-César était le cinquième enfant d’une fratrie de treize au foyer de Jean-Baptiste marquis de Montgrand de Mazade de la Napoule, brigadier des armées du roi, inspecteur et commandant général des milice garde-côtes de Provence, chevalier de l’ordre royal et militaire de St-Louis, et de Marie-Anne de Carfeuil, fille de Joseph de Carfeuil, conseiller secrétaire du roi et d’Engratie de Nogaret. Messire de Montgrand obtient en 1781 un canonicat à Fréjus par résignation du chanoine Emmanuel Martin et la même année devient un des grands vicaires de Mgr de Bausset qu'il accompagne plusieurs fois à Paris. Le chanoine de Montgrand permute son canonicat en 1783 avec Antoine Chautard, prieur de Cogolin auquel il promet encore une pension de 1000 livres. En 1790, au commencement de la Révolution, il était encore prieur de la Faye (diocèse de Périgueux) et recteur des chapellenies de saint-Sauveur et de Saint-Etienne de Cogolin, avec une pension de l’évêché de Castres ; il avait encore la prévôté d'Aups qu'il avait acquise en 1786. Le 27 mars 1789, il participe à l'assemblée des trois ordres dans l'église des Pères de la doctrine chrétienne de Draguignan, où il représente son évêque. Il y est choisi pour rédiger avec quelques confrères le cahier des doléances du clergé. Il refusa de prêter serment et prit le chemin de l’exil. Il se réfugia à Ferrare puis à Bologne où il mourut le 26 février 1797, âgé de 65 ans.

Prochaine réunion du chapitre

 mardi 23 janvier 2018

17h30 rencontre à la sacristie

18h Vêpres à la cathédrale

18h30 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon