Logo2 v5

Y a-t-il quelque chose au-dessus de la République ?

Pere Marc LambretA en croire notre ministre de l’Intérieur pour lequel la loi de la République est supérieure à la loi de Dieu, la réponse est sans appel. On était rarement allé aussi loin dans l’absolutisme d’Etat et – osons le dire – dans l’absurde. C’est ce que constate en substance celui qui est considéré comme l’« aumônier des Parlementaires », le Père Marc Lambret, recteur de la basilique Sainte-Clotilde à Paris et aumônier du Service pastoral d’études politiques, instance créée par le cardinal Lustiger pour être une présence de l’Eglise auprès des responsables politiques. Voici sa réponse, publiée en février 2021 :

« ‘Nous ne pouvons plus discuter avec des gens qui refusent d’écrire sur un papier que la loi de la République est supérieure à la loi de Dieu’. Ces mots d’un ministre, prononcés sur une antenne de grande écoute, ont de quoi surprendre. L’intention était probablement de combattre les résistances délétères des islamistes et sans doute ne faut-il donc pas en exagérer la portée.

Cependant, même si l’auteur n’entendait viser qu’une certaine frange d’une confession religieuse donnée, ces propos portent sur tous les croyants. Ils atteignent donc aussi l’Église catholique et c’est fort de sa tradition et de son expérience que je voudrais vous livrer quelques réflexions à cette occasion.

Lire la suite

Les dernières promotions

sacramentaire du chapitre de Fréjus r

2018

Le mercredi 3 octobre 2018, en la fête de saint Cyprien, Mgr Rey a installé le chanoine Charles Mallard à la cathédrale Notre-Dame de la Seds.

Lire la suite

2017

Le mercredi 26 avril 2017, Mgr Rey a installé deux nouveaux chanoines honoraires qui ont reçu à cette occasion les insignes de leur nouvelle fonction dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.        

Lire la suite

2016

Le 19 mars 2016, Mgr Rey a nommé cinq nouveaux chanoines, trois chanoines titulaires et deux honoraires, qui furent installés le 23 juin suivant dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.            

Lire la suite

Les publications

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2d

 

Morale, histoire, théologie, spiritualité, les chanoines continuent d’apporter leur contribution à la vie du diocèse également par leur recherche et leurs travaux intellectuels.

On trouvera dans cette rubrique quelques références aux publications qui ont vu le jour ces dernières années, même si la liste n’est pas exhaustive.

 

Voir la liste

Mgr Jean Hazera (1837-1905), chanoine d’honneur

Mgr Jean HazeraArmes de Jean Hazera Jean Hazera nait à Podensac le 1er janvier 1837, dans une famille de marins. Il est ordonné prêtre pour le diocèse de Bordeaux le 20 décembre 1862. Il débuta dans l’enseignement et fut professeur d’humanités et d’histoire au collège de Bazas. Après avoir été vicaire à Saint-Louis de Bordeaux dont le curé malade lui laissa pratiquement la charge de la paroisse, il fut nommé curé d’Ambarès-et-Lagrave, puis revint à Bordeaux, à la cure de Sainte-Marie de la Bastide. Nommé évêque de Digne le 19 avril 1897, il fut sacré le 5 septembre par l’archevêque d’Aix assisté de l’évêque de Gap et de Mgr Mignot, évêque de Fréjus, qui le fera chanoine d’honneur de sa cathédrale en 1898. Dans le gouvernement de son diocèse, il se révéla ce qu’il avait toujours été : un homme qui se donnait tout entier,   avec une foi profonde, une profondeur intellectuelle et théologique et un rare talent d’organisateur. Il se mit au travail avec ardeur et s’y épuisa en peu d’années : retraites sacerdotales mensuelles, réforme des séminaires, rédaction d’un nouveau catéchisme et mise en place de structures pour répondre à la persécution qui s’abattait sur l’Eglise de France, rédaction de statuts diocésains, etc. Cet immense labeur fut interrompu par la maladie, puis la mort qui survint le même jour que pour son confrère de Fréjus, Mgr Arnaud, le 17 juin 1905. Ses funérailles furent célébrées le jeudi 22 juin 1905 sous la présidence de l’archevêque d’Avignon. C’est lui, Mgr Hazera, qui avait prononcé au Sacré-Cœur de Montmartre le 29 novembre 1899, le discours d’inauguration du monument à la mémoire de Louis Veuillot dont il avait été l’ami.

Prochaine réunion du chapitre

La rencontre aura lieu le

mardi 13 octobre 2020

avec les Vêpres à 17h30

et la messe présidée par l'évêque à 18h00.

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

In memoriam

Deux chanoines nous ont quittés cet été :

- le chanoine Etienne-Marie Buisset (62 ans), mort le 2 juillet 2020 de la maladie de Charcot. Frère de Saint-Jean, il avait été curé de Brignoles et vicaire épiscopal chargé de la vie religieuse.buis

- le chanoine Marcel Ventre, vieux provençal, mort à Toulon le 13 septembre et inhumé dans son village de Flassans.ventre

Nous les portons dans nos prières et, s’il plait à Dieu, qu’ils intercèdent pour le diocèse qu’ils ont si bien servi.