Logo2 v5

Un homme nommé Joseph

Un homme nommé Joseph

Le mystérieux personnage de saint Joseph est d’une discrétion absolue dans les Évangiles. C’est cette sainteté du silence et de la « pudeur » que scrute Mgr Rey, au fil des dix-sept méditations, délivrées à l’occasion de ses pèlerinages à Cotignac où le « gardien de la Sainte Famille, chaste époux de la Vierge, père adoptif de l’Enfant-Jésus » apparut en 1660 à un jeune berger, Gaspard Ricard. Sont ainsi abordées les questions de la paternité, de la virilité mais aussi de l’obéissance et de la transmission. Dans ce livre paru en juin 2018, l’évêque propose des pistes aux pères, grands-pères et éducateurs, mais aussi des clés spirituelles aux jeunes qui se préparent au mariage et sont appelés à fonder une famille.

Les dernières promotions

sacramentaire du chapitre de Fréjus r

2018

Le mercredi 3 octobre 2018, en la fête de saint Cyprien, Mgr Rey a installé le chanoine Charles Mallard à la cathédrale Notre-Dame de la Seds.

Lire la suite

2017

Le mercredi 26 avril 2017, Mgr Rey a installé deux nouveaux chanoines honoraires qui ont reçu à cette occasion les insignes de leur nouvelle fonction dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.        

Lire la suite

2016

Le 19 mars 2016, Mgr Rey a nommé cinq nouveaux chanoines, trois chanoines titulaires et deux honoraires, qui furent installés le 23 juin suivant dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.            

Lire la suite

Les publications

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2d

 

Morale, histoire, théologie, spiritualité, les chanoines continuent d’apporter leur contribution à la vie du diocèse également par leur recherche et leurs travaux intellectuels.

On trouvera dans cette rubrique quelques références aux publications qui ont vu le jour ces dernières années, même si la liste n’est pas exhaustive.

 

Voir la liste

Louis de David-Beauregard (1837-1911)

Louis de David BeauregardLouis-Auguste-Emile était né à Hyères, le 14 septembre 1837, du comte Alphonse de David-Beauregard (1802-1892) et de Caroline de Gras-Préville (1810-1887). Cette ancienne famille éminemment chrétienne originaire du Limousin était alors établie à Villevieille dans le Gard où son père sera inhumé, mais des liens la rattachait à Hyères où son arrière grand-père, Alexandre-Amable (1724-1806), avait épousé Denise de Fortia de Piles, dernière héritière de la famille Arène et du domaine de Sainte-Eulalie. Ainsi, bien qu’originaire du diocèse de Nîmes, c’est à Fréjus que Louis vint faire son grand séminaire où il commença à édifier ses confrères par sa piété, sa modestie et sa charité fraternelle. Et c’est là qu’il fut ordonné prêtre par Mgr Jordany en 1865. A Giens dont il fut nommé curé, il consacra sa fortune à la construction de l'église, commencée en 1883 pour se substituer à l'ancienne chapelle en piteux état, d'un presbytère et d'une école. On se souvient aussi de son engagement lors du naufrage du navire "L'Arrogante" au large de la presqu'île le 19 mars 1879. L'abbé de David-Beauregard est ensuite appelé à assumer la charge d'aumônier des carmélites de Toulon, il se dévouera à leur service pendant onze ans. Et c'est dans cette fonction qu'il reçut le samedi 26 septembre 1891, à l'office capitulaire du soir, le camail de chanoine honoraire de Fréjus. En 1896, il retourna un temps dans le diocèse de Nîmes où, à la suite du décès de son frère, d'impérieux devoirs le rappelaient au milieu des siens. Il mourut à Toulon le 29 avril 1911, à la Cité Montéty où il avait finalement fixé sa résidence.

Prochaine réunion du chapitre

 jeudi 31 janvier 2019

17h00 rencontre à la sacristie

17h30 Vêpres à la cathédrale

18h00 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon