Logo2 v5

Joseph Baravalle (1884-1966)

Joseph-Antoine Baravalle naît le 7 mai 1884 à Toulon, fils de Barthélémy-Antoine, originaire de Scarnafigi (province de Cuneo), et de Dominique Jonchetti. Bien que séminariste, Joseph s’engage volontairement dans l’armée pour un contrat de trois ans et est incorporé le 13 novembre 1903 au 111ème régiment d’infanterie. Il est rendu à la vie civile l’année suivante avec certificat de bonne conduite mais continuera des périodes d’exercice au gré des vacances d’été. Ordonné prêtre à Fréjus le 22 décembre 1906, le jeune abbé est immédiatement nommé vicaire auxiliaire à la cathédrale de Toulon, puis envoyé comme recteur à Baudinard le 16 novembre 1908, et enfin comme vicaire à Reynier (Six-Fours) le 16 juillet 1910, avant que n’éclate la Grande guerre. Mobilisé en 1914, il fait la campagne contre l’Allemagne et y gagne la croix de guerre avec palme ainsi que la médaille de Saint-Georges de Russie. Démobilisé, l’abbé Baravalle renouera avec le ministère paroissial comme vicaire à la paroisse d’Hyères à partir du 20 mars 1922, avant d’être choisi comme curé doyen de Saint-Maximin, le 1er décembre 1934. Monseigneur Simeone lui octroie le camail de chanoine honoraire de sa cathédrale le 4 avril 1938. Le 1er décembre 1942, il est transféré à la cure de Saint-Joseph du Pont-du-Las, à Toulon, puis de nouveau à celle des Arcs le 16 octobre 1944. C’est à plus de 77 ans, en 1961, qu’il se retire sur le domaine de la Castille, où il meurt le 16 avril 1966.