Logo2 v5

Raymond Martin

Raymond Martin est le fils de Jean Martin et de son épouse Catherine († 1458). Ce Jean Martin, originaire du diocèse de Sisteron, licencié en droit à Aix en 1419, reçut en 1425 de Louis II l’office d’avocat et de procureur du roi près la cour des maîtres rationaux. En 1433, il acquiert la seigneurie de Puyloubier. Le roi René l’appelle le 12 janvier 1437 à la fonction de maître rational, qu’il cumula avec celle de juge-mage de Provence à partir du 5 février 1443. Enfin il accéda au poste de chancelier de Provence le 8 mars 1444, charge qu’il exerça pendant trente-et-un ans. Il meurt en 1475. Protecteur des augustines de l’abbaye Sainte-Paule de Marseille, Jean Martin était affilié depuis le 10 janvier 1429, avec sa femme et ses enfants, au couvent franciscain de Sisteron. Tombeau Martin Aix rIl avait établi sa sépulture dans une chapelle de la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, qu’il avait acquise le 13 février 1451 des héritiers de son constructeur, l’archevêque Raymond Filhol ;audinet jacques il l’agrandit et la dota d’un tombeau orné de statues représentant des saints et les membres de sa famille, dues au ciseau du sculpteur Audinet Stephani ; le tombeau d'abord déplacé fut ensuite saccagé en 1795, n’en subsistent que les statues de saint Martin et de saint Jacques, visibles au musée lapidaire de la cathédrale.

Son fils Raymond, né vers 1410, est reçu bachelier en décret et obtient la stalle d’archidiacre de Fréjus dans les années 1440, il est encore chanoine d’Aix quand son père, profitant de la bulle de Nicolas V qui, en 1447, accorde au roi René le droit de conférer une centaine de bénéfices en Provence et en Lorraine, lui obtient du prince deux autres canonicats, l’un à Marseille et l’autre à Riez, c’était en avril 1448. Il céda sa stalle ou mourut assez tôt pour qu’en 1461, Bernard de Candie soit déjà mentionné comme archidiacre de Fréjus.