Logo2 v5

Armand Quentin (1811-1894)

Armand-Louis Quentin nait au hameau de Saint-Siméon, alors commune de Vaucé, partagée entre le diocèse de Sées et celui du Mans (aujourd’hui commune de Passais-Villages, dans l’Orne). Il est le fils de Louis-François Quentin, propriétaire, et de Jeanne-Françoise Laigre. Devenu prêtre pour le diocèse du Mans, il est nommé curé-doyen, à l'autre extrémité du diocèse, de l’importante paroisse de la Ferté-Bernard à la fin des années 1860 où il accueille comme vicaire un tout jeune prêtre du nom de Frédéric-Henry Oury. C’est l’époque où il fonde (en 1867) l’école Notre-Dame. En témoignage d’estime pour celui qui fut son curé pendant quelques années, Mgr Oury, devenu évêque de Fréjus honora l’abbé Quentin du double titre de vicaire général honoraire et de chanoine honoraire de sa cathédrale en 1887. Il sera encore fait chanoine de Dijon quand son ancien vicaire sera transféré sur ce siège. Il était par ailleurs chanoine du Mans. Il meurt à La Ferté-Bernard le 16 juillet 1894. Il avait été curé de cette paroisse pendant plus de 25 ans, en témoigne la dédicace d’un des vitraux dont il orne son église l’année de son décès : « Vierge bénie ! Je vous offre cette vitre : la mise au tombeau de votre Jésus bien-aimé, c'est l'hommage de ma respectueuse reconnaissance pour la faveur insigne que vous avez daigné m'accorder en me confiant pendant plus d'un quart de siècle la garde de votre sanctuaire de Notre-Dame des Marais. A. Quentin chanoine honoraire du Mans, de Dijon et de Fréjus, curé doyen de Notre-Dame de la Ferté-Bernard. Mdcccxciiii »