Logo2 v5

Jean-Antoine de Vincens de Servane (1613-1697)

Armes de Jean Antoine de Vincens de ServaneJean-Antoine de Vincens de Servane appartenait à cette famille considérée comme une des plus anciennes du Comtat Venaissin et de la principauté d’Orange. Elle occupa de nombreuses charges à Aix, mais aussi aux Baux et à Arles, et donna plusieurs chevaliers et dignitaires de l’Ordre de Malte. Jean-Antoine est né à Mouriès en 1613, peut-être fils d'Antoine et de Perrette de Camaret. Bachelier en droit civique et canonique et ordonné prêtre, Jean-Antoine de Vincens appartenait à l'Eglise d'Arles (trois générations plus tard, la famille compte encore un François de Vincens, chanoine de la métropole Saint-Trophime et sa sœur, Thérèse, Ursuline dans la même ville). Jean-Antoine de Vincens de Servane concourut pour le bénéfice de prévôt du chapitre de Fréjus à la mort de Jean de Coriolis survenue précisément à Arles en 1679. Il eut pour compétiteur dans cette entreprise Jean de Flotte d'Agoult, prêtre et coseigneur de Seillans, qui s'était pourvu en régale et fut refusé par le chapitre. Jean-Antoine de Vincens de Servane avait à peine obtenu gain de cause le 20 février 1682 devant le Parlement qu'il permuta avec Eustache de Blin, chanoine-trésorier de la métropole d'Arles. Il n’occupa donc la première dignité du chapitre de Fréjus que de 1679 à 1682, encore fut-ce de manière contestée. Peu après avoir résigné cette nouvelle charge, l'ancien trésorier de l'Eglise d'Arles mourut à Mouriès le 18 décembre 1697.