Logo2 v5

Hugues de Collobrières (12  -1330)

Hugues de Collobrières, curé de Varages (il est cité comme tel déjà en 1294), devint chanoine de Barjols puis obtint un canonicat à Aix, où son oncle Guillaume de Collobrières tenait la prévôté depuis 1286. Au chapitre de Saint-Sauveur il occupa la stalle de sacristain. Sentant sa fin prochaine (il mourra le 24 janvier suivant), l’oncle résigna sa prévôté à Guillaume Agarni le 9 décembre 1302, à charge pour lui de remettre à son neveu la stalle de chanoine-sacristain de Fréjus qu’il détenait. Il faudra cependant attendre l'arrivée de Jean XXII pour qu'Hugues fasse son entrée au chapitre de Fréjus : quatre jours après son élection, le pape lui promet une expectative sur un canonicat, ce qu'il formalise le 6 septembre suivant, au lendemain de son couronnement, en soulignant que le candidat ne lui était pas inconnu à cause d'une longue familiarité ("pro longae familiaritatis experientia"), due à son épiscopat fréjusien. Hugues de Collobrières devient à son tour prévôt d’Aix en 1322. Il fit son testament le 2 février 1330 et mourut le 5 du même mois.