Logo2 v5

Guillaume de Bos (12  -1347)

Guillaume (ou Guitto) de Bos était titulaire d’une stalle au chapitre de Fréjus tout en faisant partie du personnel de la curie papale, sous les pontificats de Jean XXII et de ses successeurs Benoît XII et Clément VI. D’abord chanoine sacristain, il devint prévôt de Fréjus le 7 octobre 1330. Mais ses fonctions le retenaient d’avantage à Avignon où il résidait ordinairement, au service de la Chambre Apostolique (organisme chargé de l’administration financière du Saint-Siège). Il y apparaît comme Commissaire le 22 juin 1329 dans la succession du prieur de Saint-Salvy, ou Clerc de la Chambre dans les nombreux autres dossiers de dépouilles après décès apud curiam jusqu’en 1345 (si la Gallia Christiana le signale comme nonce au Portugal en 1331 - ce que ne retient pas Albanès - c’est probablement dans le cadre de la succession de l’évêque de Lamego, Roderic de Oliveyra). Il est cité en 1333, dans le codicille d'Aymar Amiel, évêque de Marseille. C’est dans cette ville qu’il est envoyé le 5 avril 1335 par le pape Benoît XII pour remettre 6900 florins d’or  au crédit des armateurs qui devaient lever l’ancre en vue de la croisade. Guillaume de Bos est encore en première ligne dans la politique de construction engagée par le pape Benoît XII : il a sa place dans l'acte d'échange du palais épiscopal d'Avignon, destiné à devenir le palais apostolique en 1336 et, au moins durant toute l’année 1339, c’est lui qui supervise les dépenses relatives aux chantiers avignonnais ; de la même façon son nom est au bas de l'achat d'une partie de la ville de Montélimar par le pape en 1340. Guillaume de Bos assiste le 16 janvier 1344 à un consistoire public qui enregistre une soumission de l’empereur Louis IV de Bavière à Clément VI, il y est aux côtés de l’évêque Guillaume d’Aubussac et de l’archidiacre Jean Amiel, comme lui clerc de la Chambre. On l’évoque encore en 1346 dans une promesse faite au pape par Charles, marquis de Moravie. Celui que les textes désignent parfois par sa seule titulature comme « le Prévôt de Fréjus » mourut à Avignon en 1347.