Logo2 v5

Léon Orsini (1513-1564)

Blason Léon OrsiniA la disparition du prévôt Ange Oddo de Confinio qui avait été le grand vicaire de Franciotto Orsini, l’évêque aurait récupéré la prévôté et c’est dûment muni des bulles papales qui la lui abandonnaient que son nouveau vicaire général, Honoré Martelly serait venu en prendre possession. En fait il apparaît que c’est son petit-fils Leone Orsini qui succéda directement à Confinio dès 1531. Il s’agissait peut-être de prendre les moyens de s’assurer d’une personne sûre résidant effectivement à Fréjus (ce qui n’était le cas ni de Franciotto ni de Leone Orsini) avant de lui transmettre la première dignité du chapitre, puisque le chanoine Georges Fenilis s’en verra revêtir en 1536, ou tout simplement d’assurer un moyen de subsistance à l’étudiant qu’était encore le petit-fils…

Leon Orsini panneau porte cathedrale Frejus rLeone Orsini, né probablement à Stimigliano, au nord de Rome en 1513, était le quatrième des cinq enfants d’Ottavio Orsini (fils de Franciotto) et de Porzia Orsini. Il était adolescent lorsque son grand-père lui assura déjà sa succession sur le siège de Fréjus ; de Rome, puis de Padoue ensuite où il étudie le droit, le jeune homme se prépare à une brillante carrière ecclésiastique avant d’avoir l’âge requis pour recevoir les ordres et cumule déjà les bénéfices : il reçoit donc en 1531 la prévôté de Fréjus et, la même année, la prestigieuse abbaye italienne de Pomposa. En 1535, Leone prend formellement possession du siège épiscopal de Fréjus. L’année suivante, à la mort du vicaire général Bertrand Néron au mois de février 1536, il nomme pour le remplacer le chanoine Georges Fenilis auquel il remet alors la prévôté. Monseigneur Leone Orsini viendra finalement en France en 1547, recevra l’ordination sacerdotale en 1551 puis la consécration épiscopale en Italie vers 1555. L’évêque mourut à Fréjus le 11 mai 1564, à l’aube du jour de l’Ascension, et fut inhumé dans la cathédrale, sous la lampe du sanctuaire.