Logo2 v5

Désiré Prat (1913-1994)

Désiré-Henri-Yvon Prat naquit à Vidauban le 25 septembre 1913, fils de Jules-Rousseau Prat, menuisier, et de Madeleine-Laurence Barrus. Sentant très jeune l’appel à la vie sacerdotale, le jeune Désiré entra au petit séminaire Saint-Charles à Hyères, alors sous l’autorité de Mgr Llosa ; avec l’abbé Jacques Laxenaire, professeur de chant, il y développa ses capacités musicales. Il poursuivit ses études philosophiques et théologiques au grand séminaire de la Castille et prit la soutane le 1er juillet 1933. Le service militaire parmi les Chasseurs Alpins interrompit ses études au terme desquelles l’abbé Prat reçut les ordres sacrés : sous-diaconat le 29 juin 1942, diaconat le 12 juillet de la même année dans la cathédrale de Fréjus et sacerdoce le 26 juillet suivant dans la basilique de Saint-Maximin. Appelé sous les drapeaux, il fit office d’aumônier en Algérie. Son ministère sacerdotal fut empreint du caractère affable et bienveillant qui le caractérisait. Ses grandes qualités de cœur savaient aussi se traduire très concrètement à travers un violon d’Ingres qu’appréciaient les confrères : son talent pour la cuisine. Pendant de longues années, il assura le service de chancelier à l’évêché, se rendant en fin de semaine à Vidauban où il se mettait à la disposition des curés des environs. Déjà chanoine honoraire en 1983, le chanoine Prat fut promu titulaire le 20 décembre 1985. C’est dans son village natal qu’il prit naturellement sa retraite, dont il fut élu Président des Anciens Combattants. Il y mourut le 11 janvier 1994. Ses obsèques furent célébrées le 19.