Logo2 v5

Hippolyte André (1806-1897)

Joseph-Hippolyte André naît à Hyères le 12 juin 1806, fils du boulanger Guillaume André et de Thérèse-Virginie Ardouvin. Ordonné prêtre il est d’abord envoyé comme vicaire à Flayosc, puis à Lorgues, puis à la paroisse Saint-Louis, de Toulon. Il est ensuite curé de Besse-sur-Issole en 1858 puis surtout, à partir de 1862, au Beausset où il va déployer un ministère durant près de trente ans et conquérir l’estime et la vénération de tous par ses vertus sacerdotales, la distinction de ses manières et la bonté de son cœur. Il est installé comme chanoine honoraire de Fréjus en 1879. Vers 1890, voyant que ses forces déclinaient, le curé-doyen remit humblement sa charge tout en demeurant sur la paroisse, accueillant son successeur, l’abbé Guigou, comme un fils affectueux et dévoué. L’âge et les infirmités eurent progressivement raison de lui : trois ans avant sa mort déjà, ne pouvant plus célébrer lui-même la messe, il se traînait comme il pouvait chaque jour à la chapelle de l’hospice où il assistait pieusement au saint sacrifice. Alité depuis neuf mois avec de courts moments de lucidité qui lui permettaient de recevoir les sacrements, et au terme d’une longue agonie de neuf à dix jours, il remit enfin son âme à Dieu le 28 août 1897 à l’âge de 91 ans.