Logo2 v5

Edouard Daniel (1840-1924)

François-Edouard Daniel naît à La Seyne le 31 mai 1840, de Joseph-Vincent Daniel, commis de la marine, et de Marie-Thérèse Pothonier. Il appartient à une vieille et honorable famille de marins de La Seyne qui l'apparente certainement de très loin au chanoine Louis-Charles Daniel : son grand-père Antoine-Vincent (1775-1812), chevalier de la Légion d'honneur, enseigne de vaisseau sur la frégate La Danaé périt dans l'incendie de son bâtiment, en rade de Trieste, le 5 septembre 1812. L'abbé Edouard Daniel est ordonné prêtre en septembre 1864 alors qu’il enseignait déjà au Petit Séminaire de Grasse. Il fut par la suite vicaire à Bargemon, puis à Antibes et enfin à la paroisse Saint-Joseph, de Toulon. Ses goûts le portaient aux études historiques, ce qui lui valut la fonction d’archiviste de l’évêché : il y fut nommé en novembre 1891 avec la dignité de chanoine honoraire dont il reçut les insignes le 30 novembre à l'office capitulaire du soir. Le chanoine Daniel était gradué de la faculté théologie d’Etat d’Aix. Depuis Fréjus, où il résidait désormais, il rejoignait chaque samedi le clergé de Cannes pour les services religieux du dimanche. Atteint finalement par l’âge et la maladie, il se prépara lucidement à la mort et rejoignit sa ville natale pour y mourir le 30 août 1924, entouré des soins d’une nièce.