Logo2 v5

Guillaume d'Aubussac (4 juin 1343 – 14 mars 1346)

 

Guillaume d’Aubussac (ou d’Albussac) est issu du Limousin comme son contemporain Pierre Roger, le futur Clément VI. On ignore le lien qui pouvait l’unir avec Géraud d’Albussac, le vicaire général d’Hugues Géraud, tristement fameux évêque de Cahors exécuté en 1317 pour avoir ourdi un projet d’assassinat par envoûtement et empoisonnement contre le pape Jean XXII et certains de ses cardinaux (complice des malversations de son évêque, il ne fut cependant pas inquiété dans ce procès).

Comme Pierre Roger, Guillaume mènera des études de droit avant de l’enseigner.
Muni de son doctorat in utriusque, il apparaît le 14 décembre 1321 comme official de Senlis, lors de l’élection du nouveau prieur de Saint-Maurice de Senlis, puis devient archiprêtre et chanoine de Bourges le 20 décembre 1326.
Le 3 avril 1332 Pierre Roger lui octroie un canonicat au chapitre de Rouen dont il a été nommé archevêque un peu plus d’un an auparavant, et au sein duquel Guillaume sera investi, le 12 octobre 1333 et jusqu’en 1342, de la dignité d’archidiacre du Vexin français. Il est également promu vicaire général de l’archevêque puis de son successeur, Aimery Guénaud, à partir de 1339, qu’il secondera notamment pour arbitrer un procès avec le chapitre de Notre-Dame d’Ecouis.

Pierre Roger ayant été élu au siège de Pierre sous le nom de Clément VI, Guillaume d’Aubussac reçoit de lui la charge de Trésorier du pape, puis il est fait chantre de Rouen, chanoine de Sens, de Chichester, de Paris et devient notaire apostolique, avec la faculté de percevoir les revenus de ses bénéfices tout en demeurant à la Cour pontificale.
C’est le 4 juin 1343, qu’il est nommé au siège de Fréjus, à la mort de Jean d’Arpadelle. On voit qu’il n’est pas encore sacré le 10 août suivant où il reçoit l’indult pour recevoir la consécration des mains de tout évêque en communion avec le Saint-Siège. Le 16 novembre de la même année il reçoit l’ordre de Clément VI de faire exécuter le legs de son prédécesseur Barthélémy Grassi en faveur des filles pauvres de Fréjus. En 1345, la reine Jeanne et son chancelier Philippe de Cabassole reçoivent des lettres de remerciements de la part de Clément VI pour la bienveillance dont ils ont fait preuve à l’égard du nouvel évêque de Fréjus dans l’expédition gracieuse de ses affaires.
Cette même année 1345, Guillaume fait donner un canonicat dans son Eglise à son neveu, Gérard d’Aubussac.
Il meurt à Avignon, probablement le 14 mars 1346.