Logo2 v5

Guillaume de Lafont (1267-19 mars 1280)


D’une famille originaire de Pelleautier (près de Gap) identifiée à partir du XIIème siècle, il est fils de Rodolphe de Lafont, chevalier, marié vers 1220, qui apparaît comme témoin dans une charte de la chartreuse de Bertaud en 1243. Il entre lui-même dans les ordres : le titre de « Frater » qui apparaît dans certains documents le désigne comme religieux. Les liens familiaux avec les chartreuses de Durbon (4ème maison de l’ordre) et de Bertaud ainsi que son attention pour la Verne, une fois devenu évêque de Fréjus, pourrait laisser penser qu’il était fils de saint Bruno.
Guillaume, alors quadragénaire selon toute vraisemblance, fut pourvu de l’Eglise de Fréjus probablement au début de l’année 1267.
C’est à partir de 1269 seulement qu’on le rencontre dans les archives aujourd’hui conservées. Le 28 septembre 1271 il recommande à ses diocésains les Chartreux de la Verne, victimes d’un incendie ; la même année, le 22 novembre, l’archevêque d’Aix, Vicedominus (ou Visconti), vint arbitrer à Fréjus un différend entre l’évêque et son chapitre au sujet de la juridiction temporelle.
On voit encore Guillaume de Lafont tenir un synode le 20 octobre 1276.
Il meurt un 19 mars, de l’année 1280, pense-t-on.