Logo2 v5

Mgr Emmanuel Coste (1873-1934), chanoine d’honneur

Mgr Emmanuel CosteEmmanuel Coste naît le 17 avril 1873 à Narbonne, d’où sa mère était originaire. Il passe toute son enfance à Béziers où son père, Joseph Coste, fut président des Conférences de Saint-Vincent-de-Paul et du Conseil paroissial de Sainte-Marie-Madeleine. Après ses études secondaires au collège des Jésuites de Montpellier, il passe trois années à la faculté de droit de la ville et y obtient la licence. A 20 ans, il entre au Séminaire français de Rome où il est reçu docteur en philosophie et en théologie. Il est ordonné prêtre en 1898. Son ministère commence par l’enseignement de la philosophie au collège de la Trinité à Béziers. Avec le père jésuite Joseph Delbrel (1856-1927) dont il avait été l’élève et l'abbé Ardant il s'entretient de la crise des vocations et des moyens d'y remédier efficacement. De là naît, en 1901, Le recrutement sacerdotal, non seulement une revue bimestrielle, dont tous trois seront les animateurs, mais, comme le père Delbrel l'écrira un jour, « une œuvre de presse.., un bureau de consultations et d'informations.., une entreprise d'assistance ». Encouragée par le Saint-Siège et les évêques de France, l'œuvre ne cessera de se développer et des congrès seront organisés à Paris (1925), Marseille (1926), etc. L’abbé Coste est aussi à l’origine des Echos de Santa-Chiara, bulletin des anciens du Séminaire français de Rome. En 1908, le cardinal de Cabrières le nomme curé de la nouvelle paroisse de l’Immaculée Conception, à Béziers où il supervise la construction de l’église. En 1922, Mgr Mignen, nouvel évêque de Montpellier, son condisciple au Séminaire français, le choisit comme vicaire général et le charge particulièrement de l’enseignement et de l’œuvre des vocations. En 1924, le chanoine Coste est élu coadjuteur, avec le titre d’évêque de Flaviopolis, de Mgr Beuvain de Beauséjour, évêque de Carcassonne. Il est sacré le 12 janvier 1926 et lui succède le 5 avril 1930. Le 28 juillet 1931, il est transféré au siège archiépiscopal d’Aix pour succéder à Mgr Rivière. L’enseignement, les vocations sacerdotales, le catéchisme, l’Action catholique furent ses préoccupations dominantes. Il meurt brutalement le 18 janvier 1934. Il avait été fait chanoine d’honneur de Fréjus en 1933.

Prochaine réunion du chapitre

 mardi 23 janvier 2018

17h30 rencontre à la sacristie

18h Vêpres à la cathédrale

18h30 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon