Logo2 v5

Les dernières promotions

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2017

Le mercredi 26 avril 2017, Mgr Rey a installé deux nouveaux chanoines honoraires qui ont reçu à cette occasion les insignes de leur nouvelle fonction dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.        

Lire la suite

 

2016

Le 19 mars 2016, Mgr Rey a nommé cinq nouveaux chanoines, trois chanoines titulaires et deux honoraires, qui furent installés le 23 juin suivant dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.            

Lire la suite

Les publications

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2d

 

Morale, histoire, théologie, spiritualité, les chanoines continuent d’apporter leur contribution à la vie du diocèse également par leur recherche et leurs travaux intellectuels.

On trouvera dans cette rubrique quelques références aux publications qui ont vu le jour ces dernières années, même si la liste n’est pas exhaustive.

 

Voir la liste

Antoine-Marius Nègre (1862-1929)

Antoine Marius Nègre naît à Rians le 30 mars 1862, aîné d’une nombreuse famille. L’abbé Constant, vicaire de la paroisse distingue deux garçons de l’école communale dirigée par les frères Maristes et leur donne des cours de latin. Ils sont envoyés ensuite au Bon-Pasteur, à Marseille puis au collège Sainte-Croix, à Aix. En octobre 1881, les deux jeunes Riansais entrent au Grand Séminaire de Fréjus. Son camarade, l’abbé Verne, y meurt prématurément, quant à Antoine-Marius, il poursuit jusqu’à l’ordination qui lui est conférée le 19 juin 1886. Il est d’emblée nommé curé de paroisses de montagne : La Martre puis Trigance. Après quatre ans, il est nommé aux Mayons puis devient deux ans après vicaire à Solliès-Pont, et successivement à Brignoles et à Lorgues. Il devient ensuite curé de La Garde-Freinet où il resta trois ans et où il affronta vaillamment les stupides tracasseries de l’administration de l’époque, avant d’être promu en 1909 curé-doyen de Fayence. Il y passa dix-sept ans et y reçut en 1923 le camail de chanoine honoraire. En 1926, il est transféré à la cure de Saint-François-de-Paule, à Toulon. Homme de nature singulière, à la manière originale de parler et d’écrire, il retenait l’attention de l’auditoire par ses expressions typiques. Il était aussi un homme de devoir, actif, édifiant et méthodique, et par ailleurs bon pour ses confrères qu’il aimait à recevoir. Il meurt assez subitement à Toulon le 2 décembre 1929 non sans avoir reçu avec piété les derniers sacrements. Ses funérailles réunissent soixante-dix prêtres autour de son cercueil, transporté ensuite à Rians où le chanoine Nègre avait voulu reposer.

 

Prochaine réunion du chapitre

 mercredi 3 octobre 2018

17h00 rencontre à la sacristie

17h30 Vêpres à la cathédrale

18h00 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon