Logo2 v5

Les dernières promotions

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2017

Le mercredi 26 avril 2017, Mgr Rey a installé deux nouveaux chanoines honoraires qui ont reçu à cette occasion les insignes de leur nouvelle fonction dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.        

Lire la suite

 

2016

Le 19 mars 2016, Mgr Rey a nommé cinq nouveaux chanoines, trois chanoines titulaires et deux honoraires, qui furent installés le 23 juin suivant dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.            

Lire la suite

Les publications

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2d

 

Morale, histoire, théologie, spiritualité, les chanoines continuent d’apporter leur contribution à la vie du diocèse également par leur recherche et leurs travaux intellectuels.

On trouvera dans cette rubrique quelques références aux publications qui ont vu le jour ces dernières années, même si la liste n’est pas exhaustive.

 

Voir la liste

Louis Canova (1880-1932)

Louis-Joseph-Noël Canova naît à Chambéry le 28 mai 1880. Son père, Eusèbe-Jean est natif du village de Camandona, près de Biella, dans le Piémont. Maçon, il vient bientôt s’établir avec son épouse, Joséphine Aurèle Gallea, à Saint-Raphaël où il monte un  commerce de pêcherie. Le vicaire de Saint-Raphaël remarqua les aptitudes de l’enfant et l’aida à s’orienter vers le sacerdoce. Intelligence ouverte, il tenait de son ascendance italienne d’excellentes qualités et quelques tendances aux extrêmes. Dès le Grand Séminaire, sa nature sensible l’avait conduit à s’intéresser à la musique, il avait du talent par ailleurs pour l’art oratoire et sa piété démonstrative était sincère. Il fut ordonné prêtre en 1904 et nommé préfet d’études au Petit Séminaire de Brignoles. Mais Mgr Guillibert, désireux de relever la qualité liturgique des cérémonies dans sa cathédrale, fit le choix de l’abbé Canova comme maître de chapelle et organiste pour remplacer l’abbé Chaix qui avait été chargé malgré lui et provisoirement de cette tâche. Il se mit au travail avec entrain : il constitua une maîtrise, la « Schola Forojulienne » qui fit bientôt la fierté et la joie de son évêque. On ajouta à cette fonction celle de vicaire, à partir de 1907. Le nouvel abbé Rodié (futur évêque d’Ajaccio) arrivé en 1910 sur la cathédrale, s’attacha ce groupement de jeunesse ainsi formé par l’abbé Canova. Mgr Simeone éleva au canonicat titulaire en 1927, tout en le maintenant organiste et maître de chapelle, celui que l’évêque de Monaco aurait bien voulu lui ravir en remplacement de l’éminent Mgr Perruchot (1852-1930), désormais à la retraite. Malheureusement la maladie terrassa prématurément le chanoine Canova tant physiquement que moralement : il quitta inopinément Fréjus et se retira à Mouans-Sarthoux où il mourut le dimanche 13 novembre 1932 à 52 ans, accompagné des soins du curé du lieu, l’abbé Bichot.

Prochaine réunion du chapitre

 mercredi 3 octobre 2018

17h00 rencontre à la sacristie

17h30 Vêpres à la cathédrale

18h00 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon