Logo2 v5

Antoine Chautard (1742-1823)

Antoine Chautard eut la particularité d’appartenir au chapitre d’Ancien Régime et de connaître – quelques jours – le chapitre recréé au lendemain de la renaissance du diocèse.

Antoine, fils d’Honoré Chautard et d’Anne Guignon, naît à Callian le 15 mai 1742, où il est le filleul du curé qui porte le même nom : il s'agit de l'oncle et du neveu. Le premier, sous-diacre en 1692, sera titulaire du prieuré de Notre-Dame de Favas, à Callas, de 1748 à 1757 et de celui de St-Sauveur, à Cogolin, de 1761 à 1765, qu’il remettra tous les deux à son filleul et neveu qui les conservera jusqu'en 1771 pour le premier, jusqu’en 1783 pour le second.

Antoine Chautard junior entre dans le corps des bénéficiers de la cathédrale, il est recteur des Saints-Antoine & Etienne, de Bargème, de Notre-Dame de Rosans et Saint-Honorat de Callian, prieur-curé d'Escragnolles*, puis, en 1789 prieur de Saint-Benoît de Séranon et prieur de Saint-Tropez où il succède dans ces deux bénéfices à Louis Chautard, un autre parent. Peu de temps avant (1785 ou 1786), il était entré au chapitre et la Révolution le trouve à la fois chanoine et secrétaire de Mgr de Bausset-Roquefort.

Au rétablissement du culte, il est curé de Bagnols-en-Forêt puis recteur de Saint-Raphaël où il meurt le 24 décembre 1823, tout de suite après le rétablissement du chapitre dans lequel il venait d’être réintégré comme chanoine honoraire.

Prochaine réunion du chapitre

 mardi 3 octobre 2017

17h30 Vêpres
à la cathédrale

18h Messe pontificale

19h réunion du chapitre

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon