Logo2 v5

Prosper Denis  (1918-2014)

Prosper DENIS 2Prosper Denis naît à Alger le 10 juillet 1918. Il est ordonné prêtre le 29 juin 1942 pour le diocèse d’Alger. Il y exerça diverses fonctions et fut en dernier lieu curé de la cathédrale. Arrivé en 1977 à Toulon, lui est d’abord confiée la charge de vicaire à la paroisse de Vidauban le 1er juillet 1977. Il est ensuite incardiné au diocèse de Fréjus-Toulon par Mgr Barthe en 1978. En juillet 1985, il est nommé curé de la paroisse de Sanary-sur-Mer, puis doyen du doyenné de Bandol le 20 octobre 1991. En juillet 1993, il est nommé curé de la paroisse du Val et doyen du doyenné de Brignoles en décembre 1994. En septembre 1998, il devient aumônier de la Maison de retraite « Ma Maison » des Petites Sœurs des Pauvres à Toulon jusqu’en 2006.

Doyen d'âge des prêtres du diocèse, le chanoine Denis meurt le 13 février 2014, à l’hôpital Sainte-Musse de Toulon. Ses funérailles sont célébrées à la cathédrale de Toulon le lundi 17 février, présidée par Mgr Rey.

Voici son testament spirituel intitulé « Ma profession de foi, à lire le jour de mon enterrement. » :

"Pour moi, le Christ c’est ma vie".

Je n’ai jamais envisagé un autre genre de vie que le sacerdoce. J’ai toujours cru que c’est Dieu qui m’a choisi "dès le ventre de ma mère" ; que l’Eglise m’a appelé et que c’est elle qui me demande de réaliser tel ou tel ministère ou service. Je n’ai donc pas à justifier mon style de vie : je ne l’ai pas choisi ; l’Eglise me l’a confié ; à moi de l’accomplir de mon mieux, puisque le Christ veut atteindre toute âme de bonne volonté qui désire le rencontrer à travers ma personne. Ce qui fait le lien entre prêtres de différents ministères, c’est que tous ont reçu une mission (j’entends de l’autorité et pas d’un soi-disant charisme personnel). Le sacrement de l’ordre nous fait participer au sacerdoce du Christ pour, comme Lui : prier au nom de l’humanité, offrir le Sacrifice de la Croix, annoncer la Bonne Nouvelle du Salut.

Prosper DENIS 1Parce qu’il participe au sacerdoce de l’évêque, le prêtre a reçu une grâce propre et a, pour fonctions propres, (qui le différencient radicalement des laïcs) celles de prêcher à temps et à contre temps et de donner les sacrements. Je remercie monseigneur Barthe de m’avoir accueilli avec tant de bienveillance. Je veux servir dans le diocèse de Toulon, sous la conduite de monseigneur Madec, avec autant de générosité que je l’ai fait dans le diocèse d’Alger auquel je demeure indissolublement lié. Je demande pardon au Seigneur pour mes négligences et offenses, plus dûes à la faiblesse humaine qu’à la malice. Je demande pardon à tous ceux qui m’ont approché et qui auraient pu être choqués ou peinés par mon comportement. Qu’ils veuillent bien prier le Seigneur de ne pas m’en tenir rigueur. J’ai toujours voulu être "au service de tous." "Je sais en qui j’ai mis ma confiance".

"Dieu ne m’a jamais manqué" comme a dit sainte Thérèse d’Avila.

Vidauban, 15 août 1983

Toulon, 31 août 1998

 

Prochaine réunion du chapitre

 mardi 23 janvier 2018

17h30 rencontre à la sacristie

18h Vêpres à la cathédrale

18h30 Messe pontificale

suivie de la session du chapitre

 

 

Intention de prière de l'Evêque

Le diocèse d'Homs, en Syrie
jumelé avec celui
de Fréjus-Toulon

 

Vigiles dominicales  à la cathédrale de Toulon